Bourses universitaires : défauts de paiements ?

Jeudi 8 décembre, l’antenne auvergnate de l’Union Nationale des Étudiants de France (UNEF) organise un rassemblement à l’occasion du conseil d’administration du Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires (CROUS)  de Clermont-Ferrand. Au coeur de cette action réside la question du respect du calendrier de versement des bourses universitaires.

Marie Lafitte et Nicolas Senegats, militants à l'UNEF Auvergne, en pleine campagne de récolte de signatures

L’UNEF s’efforce depuis plus de 10 jours à réunir des signatures dans le cadre de sa pétition contre l’austérité répercutée dans les budgets des CROUS. Elle craint une coupe budgétaire et un non respect des versements des bourses dès décembre. Le syndicat étudiant prévoit de se réunir rue Étienne Dolet afin de remettre le fruit de leurs efforts à Gérard Besson, recteur de l’académie de Clermont-Ferrand, à l’occasion de sa présence au conseil d’administration du CROUS.

L’UNEF « contre le retard des versements »

Marie Lafitte, militante à l’UNEF rappelle que « depuis déjà le début de l’année, il y a un gros retard dans le versement des bourses, certains étudiants n’ont pas encore perçu la moindre mensualité, et cette restriction budgétaire ne va rien arranger ». Nicolas Senegats, également militant UNEF, précise un des objectifs de cette rencontre avec Gérard Besson : « nous comptons lui demander le paiement immédiat des mensualités en retard, un engagement de respect du calendrier des versements à venir et également une revalorisation des bourses qui devrait s’aligner sur la hausse du coût de la vie ».

Le CROUS : « il n’y a pas de retard »

L’envie de soutenir ces étudiants précaires est presque naturelle. Néanmoins Laurent Mouret, responsable du service des bourses au CROUS de Clermont-Ferrand, assure « qu’il n’existe aucun problème généralisé au niveau du planning du versement des bourses ». Il illustre son propos en certifiant que « les retardataires ayant déposé leur dossier le plus tardivement, ont déjà perçu au moins une mensualité ».

L’UNEF réclame un versement des bourses en retard, mais le CROUS ne relève pas de retard dans les paiements « sauf si estimer qu’un versement prévu en début de mois, et versé à la fin représente ce retard évoqué ». Le brouillard entourant cette question se dissipera probablement pendant la rencontre entre le recteur de l’académie et l’UNEF Auvergne demain, jeudi 8 décembre, à 8h30 rue Dolet.

Cette entrée a été publiée dans A la Une, Vie étudiante. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>